A LA UNE

 


SOLIDARITÉ

Remerciements

 

En tant qu’association du quartier du plateau de Vaux, il est normal de relayer les informations concernant une action exceptionnelle de solidarité lancée par quatre de nos voisines.

 

Nous avons été heureux d’aider dans leur opération de collecte alimentaire Anne-Sylvie LAURENT, Angela UGARTE, Odessa CLAIRGEAU et Aracelly BARUCH et d’avoir participé à cet élan de générosité.

 

Nous vous transmettons leur texte de remerciements accompagné de leurs photos :

 

Chers voisins,

 

Nous espérons que vous allez tous bien, et que la reprise se fait correctement pour chacun de vous.

 

Nous voulions vous remercier encore une fois pour votre solidarité avec les familles hébergées à l'hôtel Lemon pendant le temps de confinement. Nous avons été plus de 80 personnes à contribuer, certains en tant que voisins résidant à Méry-sur-Oise, d'autres depuis plus loin. Une chouette équipe, qui s'est élargie peu à peu, mais toujours avec discrétion et humanité.

 

Parmi vous, des groupes constitués, tels que l'AMPV (Association Mérysienne du Plateau de Vaux), ATD Quart Monde (Agir Tous pour la Dignité), la Brigade du Confinement et sa Brigade des Masques.

 

Nous souhaitons aussi remercier tout particulièrement le personnel de l’hôtel Lemon qui nous a accueillis et guidés à chaque fois, et bien sûr les personnes hébergées : pour Angela et ceux qui la soutenaient, c'était à chaque fois de belles rencontres, des sourires, des coups de main pour monter les sacs, pour traduire dans telle ou telle langue...
Certains ont découpé des tissus et lanières pour la fabrication de masques que d'autres personnes de Méry cousent. Nous les leur apporterons cette semaine, espérant donner au minimum 2 masques par famille.

 

Durant cette période où nous sommes allés chaque samedi à l'hôtel, nous avons pu partager quelques moments de dialogue avec les membres des familles et une personne nous a dit: "Vous vous sentez utiles et solidaires, et nous nous sentons moins seuls". C'est vrai que nous avons été heureux de faire ces gestes, et qu'ils aient été des gestes collectifs, avec vous !

 

Et pour la suite... nous rentrons dans une période de déconfinement. Nous savons que pour beaucoup les obstacles ne s'arrêteront pas de sitôt. Nous espérons que des institutions qui ont une présence (plus ou moins régulière) et offrent un soutien, telles que le Samusocial, Espérer 95, le Secours Populaire, et la Croix rouge peuvent reprendre leurs activités.

Angela, elle, va continuer à rendre des visites amicales à l'hôtel comme elle le faisait avant ces évènements.

 

Nous avons commencé à nous connaître un peu, ce serait chouette que d'autres occasions nous permettent de faire davantage connaissance. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des idées, du temps…

 

Encore merci beaucoup pour votre participation, généreuse et spontanée,

 

Portez-vous bien et au plaisir de vous rencontrer.

 

Angela, Aracelly, Odessa et Anne-Sylvie

 

Un élan de solidarité envers les plus démunis nous donne l’occasion d’aider 45 familles (Lemon Hôtel, dans la zone artisanale) dont des parents ne peuvent plus

travailler ni recevoir l’aide d’associations habituelles en raison du confinement.

 

L’idée de « paniers alimentaires de produit frais» a été lancée, et suivie par quelques voisins du Hameau de Vaux.

 

Des fruits, des légumes, des œufs, du pain, du lait, des yaourts, du fromage, … seraient bienvenus ! Donnez ce que vous pouvez, 100% de votre don arrivera dans les mains d'une famille en grande nécessité.

 

Si vous pouvez apporter votre aide, ponctuelle ou répétée jusqu’à la fin de confinement, il faut contacter :

 

Mme Odessa CLAIRGEAU - 28 rue M. Yourcenar -

 

Tél 06 84 78 23 45

ou

Mme Aracelly BARUCH - 3 rue C de Bergerac –

 

Tél 06 25 91 04 47

 

Vos denrées peuvent être récupérées à votre domicile ou déposées chez elles le vendredi pour une livraison le samedi.

 

Afin d’harmoniser équitablement les paniers, merci svp d’appeler avant pour répertorier les aliments que vous voudrez bien donner.

 

MERCI D’AVANCE POUR VOTRE GENEROSITE DANS CE CONTEXTE SI DIFFICILE !

L’équipe de l’AMPV


Ouverture d'enquête publique

 

Remarques sur le projet OGD (autorisation d’exploiter une plateforme de traitement de terres polluées dans la zone portuaire des fortes terres à St Ouen l’Aumône)

 

 

 

En  résumé, voici les principaux éléments à commenter dans le registre de l'enquête publique :

 

 

 

-  Auvers et Méry seraient particulièrement concernée par les conséquences de l'activité projetée mais les services de la Préfecture n’ont pas jugés utile de demander au Commissaire Enquêteur de faire des permanences à Auvers et Méry pour donner des explications à la population. Il y a là un refus d’information.

 

 

 

- Les quartiers de Chaponval et Valhermeil  seraient très impactés par cette activité de traitement de produits toxiques (vue, bruits, poussières, odeurs) à moins de 200 m des habitations. Les documents de l’enquête publique mentionnent qu’il n’y aurait que 80 personnes impactée. C’est déjà inacceptable mais c’est malheureusement faux. Il faut faire remarquer qu’il n’y a pas d’étude d'impact spécifique et sérieuse pour Auvers et encore moins pour Méry. En particulier, aucune considération sur la configuration de la vallée à cet endroit qui fait que les pollutions stagnent et les bruits se propagent et se répercutent sur la falaise coté Auvers.

 

 

 

- Une forte activité de criblage et concassage est prévu dans le procédé de traitement. Le bruit engendré s'ajoutera inévitablement aux nuisances sonores existantes qui ne sont déjà pas négligeables, De plus, ces activités produiront des poussières contenant des produits toxiques volatils tels que le Benzène et autres dérivés hydrocarbonés qui se diffuseront sur notre environnement avec les vents dominant de Sud Ouest/Ouest. Il faut s'inquiéter du risque d'inhalation de particules fines et d'un dépôt sur nos potagers et arbres fruitiers

 

 

 

- L'étanchéité des sols est relative. On n'annonce qu'un revêtement du sol "en nappe" Mais surtout, les eaux de drainages polluées par le traitement  sont récupéré dans un bassin de rétention qui sera périodiquement évacué dans le réseau des eaux pluviales,  et donc, une pollution certaine de l’Oise. Il faut demander que les eaux de drainage et de ruissellement du site soient traitées complétement.

 

 

 

- Seule une installation totalement close (bâtiment complètement fermé) peut convenir à ce type d'activité si près de nos habitations. Trop d'opérations sont à ciel ouvert.

 

 

 

- Le chargement des péniches (départ des terres traitées) ne pourra se faire sous une bâche. Les poussières (et le bruit) seront inévitables.

 

 

 

- Il faut s'inquiéter de la fréquence et de l'efficacité des contrôles qui sont proposés, à tous les stades de l'activité (de la réception des camions, au traitement à tous les niveaux, jusqu'au chargement des péniches et aux analyses des eaux rejetées). Quelles assurances avons-nous que les contrôles prévus seront bien réalisés puisqu’ils seront déclenchés par l’exploitant avec un contrôle très épisodique des autorités sanitaires régionales.

 

Télécharger
Avis d'ouverture d'enquête publique
OGD.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB

Quelques liens à consulter

 


Pour infos

 


Télécharger
Projet d'un site logistique Avenue de Vaux ( Epluche)
Info dernière minute.doc
Document Microsoft Word 2.4 MB

Bonnes nouvelles

 

Le projet des Carrières du Fond de Vaux stoppé

 

Notre ténacité envers la préfecture pour avoir une réponse a enfin porté ses fruits. Nous venons d’être informé que l’entreprise a demandé l’arrêt de l’instruction du dossier (c'est-à-dire qu’elle retire son projet). Le projet pourrait être repris, mais dans ce cas il faut refaire une enquête publique. Encore merci a tous pour la mobilisation extraordinaire !!!


PROJET de Mise au Gabarit

Européen de l’Oise

 

Télécharger
PROJET de Mise au Gabarit Européen de l’Oise
Bulletin MAGEO.1.12.doc
Document Microsoft Word 280.0 KB

 

 

Association de  « Sauvegarde de l’Ile de Vaux »
 
Bulletin d’Information à nos adhérents

PROJET de Mise au Gabarit Européen de l’Oise ( MAGEO)

        Le projet MAGEO consiste à approfondir la rivière Oise pour garantir un mouillage  de           4 mètres (contre 3 mètres aujourd’hui), et à adapter le chenal pour permettre le passage de convois au gabarit européen Vb (4 400 tonnes, 180 mètres

long, 11,40 mètres de large) entre l’écluse de Creil et l’aval du pont ferroviaire de Compiègne.
Le projet porte sur un linéaire continu de 37 km, auquel s’ajoutent des rescindements ponctuels et des travaux de  protection des berges en aval.
Le projet doit permettre par ailleurs de  garantir une hauteur libre minimale de 5,25 mètres à l’horizon 2017 pour permettre le passage de convois portant deux couches de conteneurs. À long terme, l’objectif est un passage à trois couches.
Ce Projet se situe à l’extrémité sud du Canal Seine Nord Europe qui doit constituer la liaison fluviale à grand gabarit destiné à relier les bassins de la Seine (Paris, Rouen, Le Havre) avec le réseau nord de l’Europe ( Dunkerque, Anvers, Liège, Rotterdam, Amsterdam).

Le début des travaux est prévu pour 2014 pour une mise en service en 2017.

Vous pouvez consulter les documents de présentation sur le site www.mageo-concertation

A coup sûr, l’ensemble du projet dont MAGEO n’est qu’un maillon, aura un impact extrêmement  dommageable sur l’Oise aval et en particulier sur l’Île de Vaux.

En effet,  nous avons des craintes très fondées sur le fait que ce projet va amener à rogner (le projet dit « rescinder ») les berges coté bras navigué de l’ile de Vaux sur toute sa longueur ; D’ailleurs, le Ministère de l’Equipement possède une bande d’environ 2 mètres de large en moyenne représentant plus de 12.000 m2.
Outre l’impact désastreux sur le paysage, nous aurions à déplorer un saccage écologique. Il faut se souvenir que c’est précisément dans ces berges, coté Auvers, que nous avons découvert des traces de nidification de Martins Pêcheurs.  Si ce rabotage des berges de l’Île devait se faire, ce serait la disparition de ces oiseaux protégés de notre paysage et dont les  zones de nidification sont rares en Ile de France.

Nous allons donc nous battre pour que ce projet contestable sur le plan économique ne soit pas, en plus, une catastrophe écologique et paysagère.

Une concertation publique est organisée par VNF (Voies Navigables de France), sous l’égide d’un garant, Monsieur Watissée, nommé par la Commission Nationale.

Deux réunions publiques se tiendront dans le Val d’Oise :
  A Pontoise : le mardi 31 janvier 2012, 19 h
Le Dôme, Place de l’Hôtel de ville, 2 rue Victor Hugo .
  A Persan : le mardi 14 février 2012, 19 h
salle Marcel Cachin, Avenue Gaston Vermeire
     Venez nombreux manifester votre opposition à ce Projet
 Alain HUBEAUT
                Président de l’Association
Auvers le 24 janvier 2012